Catégories

Le financement participatif investit aussi le secteur immobilier

Le financement participatif investit aussi le secteur immobilier

En France, les plateformes de crowdfunding immobilier ont établi un record de plus de 370 millions d’euros collectés durant l’année 2019, soit une augmentation de 102% sur une durée d’un an.

En effet, le financement participatif d’un projet immobilier caracole sur les strades des investissements immobiliers les plus prisés par les Français. Comment fonctionne le crowdfunding immobilier et pourquoi faudrait-il y investir ? Les réponses dans cet article.

A lire en complément : Pourquoi acheter un appartement neuf ?

Qu’est-ce que le financement participatif ?

Investir dans la pierre en passant par le crowdfunding immobilier suit une procédure qui est d’une grande simplicité :

  • Un promoteur immobilier lance une levée de fonds pour le financement d’un programme immobilier.
  • Le projet de construction est validé par les investisseurs au niveau d’une plateforme d’investissement participatif en prêtant une somme au promoteur.
  • Une fois la construction ou la rénovation du bien immobilier achevée, celui-ci est par la suite vendu.

Lorsque le bien immobilier a été vendu, le promoteur rembourse l’argent qui lui a été prêté par les investisseurs en y ajoutant les intérêts.

A lire en complément : Est-il avantageux d'acheter un appartement ?

Définition du crowdfunding immobilier

On peut percevoir le financement participatif dans l’immobilier comme étant une forme d’investissement où des particuliers se portent volontaires afin de soutenir un projet de promotion immobilière dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction.

Les sommes versées par les investisseurs permettent au promoteur qui a effectué la levée de fonds de mener à bien son projet. Après que les opérations financières soient terminées, le bien immobilier est vendu et les investisseurs perçoivent la somme qui leur est due, avec des intérêts annuels.

Le crowdfunding immobilier concerne généralement un logement locatif. Mais, il est également possible dans certains cas de trouver des projets de rénovation d’immeuble, des agrandissements de locaux entre autres. Si vous désirez investir dans le crowdfunding immobilier, vous devrez dès lors vous rendre au niveau d’un site web spécialisé et faire toutes les recherches nécessaires.

Le financement du projet immobilier

En plus des fonds et du permis de construire, un promoteur immobilier devra se baser sur plusieurs facteurs qui vont lui permettre de mener à bien la construction de son bien. On pense notamment aux emprunts bancaires qui représentent quasiment la moitié du financement, à la vente de certains appartements avant les travaux et aux fameux fonds propres dont la valeur n’est pas toujours très élevée.

Afin d’ajouter une corde à leur arc, les promoteurs se tournent maintenant vers les particuliers via le crowdfunding immobilier. Leur capacité de financement s’en trouve ainsi augmentée, tandis que les investisseurs seront toujours ravis d’y obtenir des bénéfices. Ces bénéfices peuvent d’ailleurs se faire sentir dans un délai de 12 à 24 mois en général.

Les raisons d’investir en crowdfunding immobilier

Il existe plusieurs raisons qui justifient l’investissement dans le secteur immobilier par le financement participatif.

financement participatif investit aussi le secteur immobilier

Un placement immobilier rentable

Les avantages qui découlent d’un investissement en crowdfunding sont nombreux et variés. En fer de lance, il y a l’opportunité de pouvoir mettre un pied dans le marché de l’immobilier et de tirer profit dans le processus de crowdfunding et crowdlending.

Autrement, les placements de ce genre ont notamment des atouts non-négligeables à savoir :

Des prix d’entrée accessibles pour un investissement, s’articulant pour la plupart du temps autour de 1000 euros.

Une grande transparence : les investisseurs peuvent suivre l’évolution du projet dans lequel leur argent a été placé.

Un rendement intéressant : le crowdfunding immobilier propose des taux d’intérêt généralement entre 8 et 10% chaque année.

La diversité des investissements : la possibilité de placer son argent sur différents projets immobiliers distincts au même moment.

Par ailleurs, il n’y a pas de frais à payer au niveau des plateformes qui ne chargent que les promoteurs. Et enfin, la confiance est aussi un avantage de taille. Les avis utilisateurs de même que ceux des clients sont très importants concernant le crowdfunding immobilier.

Soyez toutefois assez prudents ! Dans un souci d’objectivité, il est aussi essentiel de comprendre que le crowdfunding immobilier présente comme tout projet des inconvénients y compris des risques. Sans surprise, le principal risque sera celui de perdre tout le capital investi ou une partie de ce dernier. Toutefois, il n’est pas impossible que le projet se heurte à un échec, faisant alors perdre aux investisseurs les sommes placées.

Mais rassurez-vous, car les sites de crowdfunding tirent les projets affichant les meilleurs taux de réussite.

L’autre point à souligner est le risque d’illiquidité. Dans cette situation, le capital investi est bloqué pendant toute la durée du projet qui peut aller jusqu’à deux ans. En échange, le crowdfunding propose un rendement intéressant.

La différence entre les SCPI et le crowdfunding

Les Sociétés civiles de Placements Immobiliers sont aussi une forme d’investissement très prisée par les particuliers. Mais, elles sont tout de même différentes du crowdfunding immobilier.

Là où ce dernier est un prêt octroyé à un promoteur sous un délai de 24 mois maximum, les SCPI consistent en l’achat de parcs immobiliers avec l’argent des investisseurs puis leur versent une part des loyers perçus.

Vous comprenez alors que c’est un investissement à long terme. Si vous ne savez pas quelle option choisir, sachez qu’il faudra prendre plusieurs éléments en considération :

La rentabilité : qui est de 7 à 10% pour le crowdfunding et 5 à 6% pour les SCPI.

Le paiement : à la vente du projet en crowdfunding et de manière trimestrielle pour les SCPI.

La durée d’investissement : 1 ou 2 ans pour le crowdfunding et plus de 10 ans pour les SCPI.

Frais d’entrée : pas de frais d’entrée pour les deux.

Prix d’entrée : environ 1000 euros pour le crowdfunding et 200 euros pour les SCPI.

Les frais à considérer en crowdfunding

Le crowdfunding immobilier supporte une fiscalité assez élevée. En effet, les intérêts perçus au moment du remboursement de la somme investie subissent une imposition à la flat tax à hauteur de 30% (12,8% pour le taux forfaitaire et 17,2% concernant les prélèvements sociaux). En d’autres termes, sur un rendement brut de 10%, l’investisseur pourra profiter de 7% du rendement net.

Quant aux frais d’entrée, elles sont généralement faibles. Ce qui permet d’investir une partie de son capital dans le crowdfunding immobilier, aux côtés d’autres placements qui sont assez bénéfiques comme la bourse, la SCPI.

Articles similaires

Lire aussi x