Catégories

Investir en SCPI dans la zone euro, c’est possible !

Investir en SCPI dans la zone euro, c’est possible !

Au début, les épargnants étaient limités dans les SCPI françaises. Aujourd’hui, ils peuvent se permettre de prendre des parts dans des véhicules placés en dehors de la France, notamment à l’étranger dans la zone euro. On parle dans ce cas de SCPI européennes. Ces dernières prennent des biens d’activités dans la zone euro afin d’offrir aux épargnants une diversification géographique. Faisons le point sur ces SCPI européennes.

Privilégier les SCPI Européennes, pourquoi ?

Certains épargnants restent réticents par rapport aux SCPI européennes et c’est tout à compréhensible. Il y a cette crainte que la SCPI se trouve en dehors de la France. Vous ne devez pas voir ceci comme une crainte, mais plus comme un avantage. Avec la SCPI européenne, l’associé peut profiter d’un faible ticket et d’une attractivité des marchés immobiliers dans la zone euro.

Lire également : Comment estimer la valeur d'une maison ?

Aujourd’hui, le succès fulgurant des SCPI de rendement complique la situation en France. En effet, les immeubles d’activités se font de plus en plus rares dans certaines régions en France : c’est ce qu’on constate en région parisienne. Pourtant, dans les pays voisins de l’Hexagone, et même pas loin, mais en Allemagne par exemple, les opportunités d’investissements sont plus importantes. C’est aussi le cas en Italie, au Portugal et en Espagne. Il ne faut pas non plus oublier qu’on peut avoir des SCPI européennes de différentes méthodes dont le financement à crédit.

Les SCPI dans la zone euro pour une diversification géographique

En SCPI, il est important de faire une diversification, car ceci permet d’avoir les dynamiques économiques de différents secteurs. Quand on dit « diversification », on pense souvent à la diversification géographique et ces SCPI européennes permettent vraiment de jouer sur ce mode de diversification. En optant pour ces SCPI européennes, l’investisseur peut profiter de la croissance économique du pays tout en limitant le risque pays.

A lire en complément : Agence immobilière : Comment bien choisir pour la réalisation d’un projet ?

Il est à préciser que la SCPI européenne ne se focalise pas uniquement sur un pays. Ainsi, si le marché géographique d’une zone n’est plus à son optimum, la SCPI pourra toujours garder une certaine stabilité sur sa performance. Il faut tout de même savoir que le risque dans le cas de la SCPI européenne est l’évolution de change qui va avoir un impact direct sur la performance du fonds.

Une performance plus élevée avec les SCPI européennes

Ces professionnels en SCPI s’efforcent de trouver des actifs avec de meilleurs potentiels de performance à l’étranger, de par le côté restreint du marché. Ils ne vont pas non plus aller dans tous les pays, même s’ils tiennent à la diversification géographique. Ces professionnels se concentrent sur les pays qui ont une croissance économique intéressante et un système politique stable. C’est ce qui explique en partie le succès des SCPI dans la zone euro et ce qui convainc les investisseurs à prendre des SCPI européennes. Il n’y a pas photo : le rendement des SCPI européennes est plus élevé que celui des SCPI en France.

Avoir accès à l’immobilier international

Avez-vous compris l’intérêt et le potentiel de l’investissement immobilier à l’étranger ? Si, oui, il ne sera pas toujours facile de se lancer dans l’investissement en direct. En effet, pour ceci, il faut avoir une connaissance parfaite du marché et sans ceci, l’investissement peut être contre-productif. Dans ce cas, les SCPI européennes sont une bonne alternative. Elles vont faciliter cet accès à l’immobilier à international.

Précisons qu’avec les SCPI européennes, l’investisseur profitera des mêmes avantages qu’avec les SCPI françaises. Il n’aura pas à penser à la gestion des immeubles. Ceci dit, même si vous n’êtes pas souvent à l’étranger, vous pouvez vous permettre ce type de SCPI, car la société de gestion s’occupera de tout jusqu’au versement de revenus.

SCPI européennes et SCPI françaises : les mêmes frais

La dimension européenne peut vous faire peut par rapport aux frais que cet investissement peut engendrer. Rassurez-vous : que ce soit pour les SCPI européennes ou pour les SCPI françaises, on parlera des mêmes frais. Oui, on a les frais d’acquisition qu’il faut régler lors de la revente des parts. Il y a également pour les revenus nets de frais les charges de gestion qui sont entre 10 et 13% sur les véhicules d’investissements. Avant de signer, prenez quand même le temps de bien voir le montant de ces frais, car ils ne sont pas les mêmes pour les SCPI.

Mis à part les frais, il faut savoir que l’achat des SCPI européennes demande aussi un ticket d’entrée raisonnable. C’est le même cas qu’avec les SCPI classiques. Vous pouvez être propriétaire et détenteur de parts avec les quelques centaines d’euros que vous avez. Il est même possible d’envisager l’acquisition à crédit.

Pas de double imposition

Rassurez-vous : en choisissant des SCPI européennes, vous pouvez très bien être à l’abri du risque du double imposition. Sachez-le : votre patrimoine immobilier à travers ces SCPI européennes est imposé avec la fiscalité du pays dans lequel il se trouve. Si vous résidez en France, l’administration fiscale française ne pourra rien faire.

L’impossibilité de la double-imposition pour ces SCPI européennes s’explique par la signature des conventions fiscales entre les pays membres de l’Union européenne. Ces SCPI européennes permettent même d’avoir une fiscalité plus douce, car les investisseurs bénéficient même d’une réduction fiscale sur la base du quote-part de leurs actifs fonciers. Pour leur déclaration fiscale, notamment pour ces SCPI européens, les épargnants ont le formulaire de déclaration 2047.

Qu’en est-il des risques pour ces SCPI européennes ?

Vous devez comprendre que pour les SCPI françaises et les SCPI européennes, les risques sont à peu près les mêmes. La SCPI en elle-même est un placement sans garantie. Cependant, le risque est vraiment minime, car votre argent est placé dans l’immobilier d’activité et parfois résidentiel.

Avec la diversification géographique, le risque est encore plus mutualisé. Dans le cercle européen, les sociétés de gestion peuvent se permettre différents actifs allant des bureaux aux EHPAD passant par les entrepôts. Elles ont également un large choix de territoire tout en privilégiant les pays à forte croissance et à une situation politique stable.

Articles similaires

Lire aussi x