Catégories

Comment comptabiliser un emprunt bancaire ?

Comment comptabiliser un emprunt bancaire ?

Emprunter est un moyen efficace de financer un projet qu’on n’aurait pas pu concrétiser avec ses ressources propres. Si la procédure aboutissant à l’acceptation du prêt constitue une étape majeure, la comptabilisation du prêt en lui-même est une opération qui nécessite également que certaines actions soient menées.

En effet, les institutions financières comptabilisent les créances en inscrivant les montants qui leur sont versés et qui leur sont dus dans leurs comptes d’actif et de débit. Ainsi, le remboursement ne peut se faire sur n’importe quel compte.

A découvrir également : Comment trouver le meilleur crédit immobilier ?

Comprendre comment fonctionne le système bancaire

Comme la plupart des entreprises, une banque utilise un système de comptabilité à partie double pour toutes ses transactions, y compris les prêts. Un système à double entrée nécessite un processus de comptabilité beaucoup plus détaillé, où chaque écriture a une entrée correspondante supplémentaire sur un compte différent.

Pour chaque « débit », un « crédit » correspondant doit être enregistré, et vice-versa. Les deux totaux pour chacun doivent s’équilibrer, sinon une erreur aura été commise.

A lire également : Quels sont les différents types de crédit immobilier ?

Un système à double entrée offre une meilleure précision (en détectant plus rapidement les erreurs) et est plus efficace pour prévenir la fraude ou la mauvaise gestion des fonds.

Voici un exemple de la façon dont la comptabilisation d’une opération de prêt à recevoir serait enregistrée.

On considère que vous êtes à la tête d’une entreprise qui souhaite emprunter 10 000 € pour lancer un projet. Vous faites recours à votre banque en remplissant les procédures nécessaires. Dès que votre prêt est approuvé, vous recevez un calendrier de remboursement et toutes les informations nécessaires puis la banque crédite votre compte.

Étant donné que la banque doit respecter le système de comptabilité à double entrée, elle débite le montant de votre emprunt, de sa trésorerie avec le motif « prêt ». Lors de votre paiement, vous devez rembourser votre dette sur un compte créditeur et non sur le compte ayant transféré le capital sur le vôtre. Les intérêts et les autres paiements ont également un compte propre à eux sur lequel vous devez transférer de l’argent.

Connaître les comptes d’enregistrement pour comptabiliser un crédit en France

Avant de procéder à la comptabilisation d’un prêt à court terme, il est nécessaire de connaître les comptes que contient le plan comptable pour enregistrer ces opérations.

comptabiliser emprunt bancaire

Déblocage d’emprunt

Pour comptabiliser la réception d’un prêt, c’est le compte 164 qui est crédité avec le libellé « Emprunt auprès des établissements de crédit – compte passif ». Le numéro de compte de débit est le 512 « Banque- Compte de l’actif ou de passif ».

Intérêt couru sur l’emprunt

Pour ce qui est des intérêts, on crédite le compte 1688 « autres emprunts et dettes assimilées – intérêts courus  – Compte de l’actif ou de passif » et on crédite le compte 661 « charges d’intérêts ». Conformément au principe d’indépendance des exercices, ce sont les intérêts courus sur l’exercice qui doivent faire l’objet d’enregistrement.

Contrepassation des intérêts courus

Lorsqu’un nouvel exercice est ouvert, les intérêts courus constatés au moment de la précédente clôture sont contrepassés. Le compte 1688 est ainsi soldé. Il devient alors le compte débit pour la contrepassation des intérêts courus avec le libellé « Autre emprunt et dettes assimilées – intérêts courus – compte de l’actif ou de passif ». Le compte 661 « charges d’intérêts » est alors celui qu’on doit créditer.

Échéance

Lorsque le prêt est comptabilisé, il est remboursé chaque mois sous forme de mensualités. Cette mensualité comprend une partie des intérêts et du capital emprunté ou uniquement les intérêts sur une première période et les capitaux principaux sur une seconde période ou encore les intérêts pendant toute la durée du remboursement avec le remboursement du capital total en une seule transaction à l’issue du processus.

Tout dépend de la modalité choisie. Mais quel qu’il en soit, le remboursement voici les comptes sur lesquels créditer et débiter :

Comptes de débit : 661 « charges d’intérêts » ou 164 « emprunts auprès des établissements de crédit – compte passif ». Le compte de crédit est le 512 « Banques – comptes de l’actif ou de passif »

Articles similaires

Lire aussi x