Catégories

Acheter un bien immobilier pour louer en 2022 : ce qu’il faut savoir

Acheter un bien immobilier pour louer en 2022 : ce qu’il faut savoir

Afin d’augmenter leur patrimoine immobilier et d’obtenir un complément en termes de revenu par la suite, des acheteurs choisissent d’investir dans un bien afin de le louer. Dans cet article, nous vous expliquons quelques points essentiels à retenir si vous souhaitez acheter un bien immobilier dans le but de le louer !

Les prêts immobiliers

Pour obtenir un prêt habitat lorsque vous souhaitez investir dans un bien immobilier, vous devez faire appel à un établissement bancaire. Il existe différents types de prêts, les principaux sont les suivants : 

A voir aussi : Quelques étapes pour construire et décorer sa maison individuelle ?

  • Le prêt épargne logement à partir du plan épargne logement (PEL)
  • Le prêt épargne logement à partir du compte épargne logement (CEL)
  • Le prêt à taux zéro (PETZ)

Selon vos revenus, le montant de la construction ou encore le montant des travaux, le prêt peut différer. Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte. Faites attention aux différents coûts à prévoir comme les travaux éventuels, les frais de notaire, les frais de garantie ou encore les frais de dossier. D’autres frais sont facultatifs comme les frais de courtage si vous faites appel à un courtier, ou les frais d’agence. N’hésitez pas également à vous renseigner sur les assurances

Acheter un bien dans un but locatif

Si vous souhaitez acheter un bien dans le but de le louer, il faut tout d’abord réfléchir au retour sur investissement concernant le projet. En effet, il faut que vous sélectionniez un bien qui apportera un taux de rendement qui sera assez important. Les prix immobiliers peuvent être très élevés, c’est pourquoi le taux de rentabilité doit en tenir compte. Il faut donc calculer la rentabilité de l’investissement et penser au coût des impôts fonciers et au crédit immobilier. Un rendement immobilier entre 3 et 4% par an est correct pour du locatif. Les frais de l’emprunt ne sont pas à oublier, n’hésitez pas à négocier le taux d’intérêt et l’assurance emprunteur. Vous pouvez par exemple engager un courtier en prêt immobilier, celui-ci peut obtenir le meilleur prix pour avoir un bon retour sur investissement. Le but de l’investissement est que le bien prenne de la valeur sur le long terme : si vous choisissez un bien qui a les dernières normes techniques et environnementales, alors il aura des chances de prendre de plus en plus de valeur.

A lire également : Quelle est la valeur d'une promesse de vente ?

Etudier le prix du marché est essentiel : renseignez-vous sur les annonces immobilières afin de connaître les différents tarifs concernant le prix des loyers. Si vous mettez un loyer trop cher, les locataires ne resteront pas longtemps s’ils trouvent un bien moins cher.

Le choix du quartier est également important. Pour un investissement locatif, vérifiez l’emplacement des commerces, transports en commun, etc. avant d’acheter afin d’avoir le plus d’avantages possible à proposer aux futurs locataires. Renseignez-vous sur quel type de logement vous souhaitez acheter, sur le marché immobilier de votre secteur. Aussi, faites-vous une idée du locataire “idéal” pour vous : certains propriétaires préfèrent des étudiants, ou une femme plutôt qu’un homme, sélectionnez vos critères si vous en avez. Par exemple, si vous comptez louer à une famille avec des enfants, assurez-vous que des écoles se situent à proximité. Demandez-vous si vous aimeriez vivre dans le bien. En vous mettant à la place du futur locataire, vous pouvez visualiser si la vie serait agréable dans cet appartement ou maison. L’environnement, le quartier, les pièces du bien, orientation du bien… Prenez tous les éléments en compte car les locataires recherchent tous les meilleurs critères.

Il y a certaines précautions à avoir lorsqu’on souhaite investir dans un bien. Il faut savoir qu’il y a certains problèmes ou retards qui peuvent jouer sur votre achat : vous pouvez avoir du mal à trouver un locataire (si vous souhaitez louer le bien), il faut bien fixer le prix du loyer, etc. N’hésitez pas, par exemple, à varier vos investissements immobiliers. Si vous avez des problèmes comme un impayé de loyer par un de vos locataires, mieux vaut avoir d’autres appartements ou maisons où les locataires vous payent. Vous pouvez diversifier les types de bien et notamment prendre plusieurs petits appartements par exemple au lieu d’un seul grand.

Toujours dans l’optique où vous voulez louer l’appartement ou la maison, vous devez décider si le lien sera vide ou meublé. En effet, par rapport à ce point-ci, vous devez faire attention à votre situation fiscale et patrimoniale. Une location non meublée apporte généralement une stabilité au niveau de la location, alors qu’une location meublée donne un rendement plus haut, une fiscalité et une location plus adaptables. Mais les locataires peuvent plus vite changer et le propriétaire doit être plus souvent présent afin de s’occuper du mobilier, s’il faut changer un meuble ou de l’équipement.

Acheter un bien sans apport

L’apport que vous donnez correspond à la somme que l’acheteur a pour financer en partie son projet. Ce n’est pas obligatoire, vous pouvez obtenir un crédit sans apport. Cependant, différentes conditions doivent être respectées. L’aide d’un courtier pour composer votre dossier de financement est nécessaire, car c’est lui qui vous aide à trouver les arguments nécessaires pour que la banque accepte de ne pas prendre d’apport. Généralement, ces conditions sont :

  • Avoir une situation professionnelle assurée, donc être sous contrat à durée indéterminée (CDI) ou avoir le statut de fonctionnaire.
  • Être stable dans sa situation financière : il ne faut pas être à découvert souvent, être régulier dans son paiement de loyer, etc.
  • Avoir composé un dossier complet où tous les points sont expliqués, tous les documents doivent être donnés avant l’achat. Le projet doit être bien construit afin que la banque saisisse que le projet est sérieux.

S’il n’y a pas d’apport, la banque peut être plus hésitante si vous souhaitez négocier le crédit immobilier. Par exemple, vous avez des risques de ne pas avoir le taux de crédit le plus bas, la durée du remboursement peut être plus longue et des détails comme les frais de dossiers ne seront probablement pas négociés dans les meilleures conditions.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès des banques, acheter sans apport est un avantage pour les personnes n’ayant pas une épargne importante.

Articles similaires

Lire aussi x